Bannière siteBannière site

Commune partenaire

Durbuy, «première destination touristique de Wallonie»

Bienvenue en terre de Durbuy, une région où l’on a toujours aimé s’arrêter, se reposer, jouir de la douceur des paysages et du climat, tout en cultivant un art de vivre qui profite de chaque instant.

1876, lors d’un séjour à Durbuy, l’homme de lettres Louis Hymans écrit de façon prémonitoire : « Cette admirable contrée n’a qu’un défaut (…) c’est de n’être pas outillée et organisée pour les touristes. Si les Suisses possédaient le Luxembourg, ils en feraient un Eldorado. On trouverait partout : bon souper, bon gîte et le reste… Une société financière qui se fonderait pour l’exploitation de cette contrée ferait des affaires d’or, et l’étranger viendrait chez nous, comme il va sur le Rhin, la Moselle et le Neckar (…) je connais peu d’endroits plus ravissants que cette petite ville de Durbuy, avec ses 450 habitants, ses coqs, ses poules et ses bestiaux, cachée au fond d’un entonnoir, véritable idéal de la solitude champêtre ».

La commune de Durbuy ? 45 hameaux et villages, dont celui de Wéris, un des plus beaux Villages de Wallonie avec, sur plus de 7 km, l’ensemble mégalithique le plus important de Belgique.

Sa population (11 450 habitants) triple durant les vacances. L’emploi est à l’avenant : il connaît une des croissances les plus élevées de la province.

À la jonction de trois régions géologiques, la commune (15 760 ha) est essentiellement famennienne, avec un coin de Condroz vers le nord-ouest et les premiers reliefs boisés et escarpés de l’Ardenne à l’est, précédés de la « Calestienne », cet étroit plateau calcaire. L’agriculture en occupe 42% et la forêt, 32. Le reste est urbanisé.

Avec l’éperon de son château, sa halle aux blés, ses murs et ses ruelles d’un autre âge, Durbuy-Vieille-Ville, exerce un attrait indéniable pour les visiteurs qui s’y pressent toute l’année.

Durbuy, c’est aussi un patrimoine culturel et naturel exceptionnel: plus de 550 édifices remarquables y sont répertoriées dans le « Patrimoine architectural et Territoires de Wallonie ». S’y ajoutent 30 sites archéologiques, 26 monuments et sites classés, 250 peuplements d’arbres remarquables, plusieurs centaines de kilomètres de promenades balisées - dont le « Ravel » aménagé le long de l’Ourthe, 88 ha de réserves naturelles…

Des chiffres encore : 46 hôtels et restaurants, près de 200 gîtes et chambres d’hôtes, 7 villages de vacances et 1 950 résidences secondaires pour 1,5 millions de nuitées.

Si le touriste y est synonyme de retombées économiques importantes, la Commune veille à maintenir un équilibre entre leurs besoins et le respect de l’environnement. Le développement d’un tourisme durable et intégré doit profiter à l’ensemble de la région-hôte et léguer aux générations futures un cadre de vie préservé.

Selon une étude récente, la qualité environnementale est dans le trio de tête des raisons qui poussent les nombreux touristes à venir à Durbuy.

En 2007, en lui attribuant le Prix « EDEN », la Commission européenne a désigné la commune de Durbuy, « Destination touristique rurale européenne d’excellence », récompensant de la sorte ses efforts en matière de développement touristique durable. Ces efforts restent pleinement d’actualité.

image durbuy-1
image durbuy-2
image durbuy-3

Site web propulsé par : wallux.com